Une étude menée par l'Institut des problèmes aquatiques et écologiques et d'autres instituts de la branche sibérienne de l'Académie russe des sciences révèle que cette rivière est fortement exposée à la contamination d'origine anthropique, en particulier immédiatement en aval des grands centres industriels. On trouve également des perches, des lottes, des carpes, des brochets et des vandoises. Un apport supplémentaire d'eau douce dans l'océan Arctique (qui reçoit déjà 10 % des écoulements de la planète) serait susceptible de modifier la circulation des courants marins et entrainerait des variations climatiques planétaires[38]. Un fleuve a une source située à l’intérieur des terres et se jette dans la mer ou l’océan. Si l'on prend en revanche pour naissance du fleuve la plus éloignée des sources de son autre branche maîtresse, l'Irtych noir, la longueur totale de l'Irtych-Ob atteint 5 410 kilomètres. La seconde moitié du XVIIIe siècle et l'essentiel du XIXe siècle furent consacrés à l'exploration systématique du bassin et, en particulier, des affluents pour y stimuler les activités et développer le transport. L'augmentation du débit de l'Ob comme des autres fleuves sibériens pourrait avoir des conséquences non seulement à l'échelle locale ou régionale mais également mondiale. Nous proposons des cartes à télécharger gratuitement. Plus au nord, la taïga se développe dans le climat sibérien à étés frais et est accidentée de fondrières appelées ourmany, elle précède la toundra qui occupe la partie la plus aval du fleuve et s'étale le long des côtes du long estuaire[6]. Le régime de l'Ob présente alors les caractéristiques du type nival de plaine classique avec de hautes eaux en mai et en juin, des minima de mars à avril[15]. Le cours principal de l'Ob, mesuré en aval de Biïsk sur le piémont des monts Altaï au confluent des rivières Katoun et Biia jusqu'à la tête de son estuaire en aval de Salekhard, atteint 3 650 km auquel il convient d'ajouter les 800 kilomètres de son estuaire, soit 4 450 km. Dans la péninsule de Yamal, au nord-ouest de la Sibérie, les Nénètses vivent au rythme de saisons déréglées. L'Ob est alors le septième plus long fleuve au monde. Tous ces fleuves sont situés sur l' île de Basse-Terre . Le bassin de l'Ob se localisant à près de 75 % sur le territoire russe et, accessoirement, sur le nord du Kazakhstan, la majorité de la population est composée de Slaves. Il finit par atteindre la Nouvelle-Zemble et, peut-être, le fleuve Ob, en Russie : il rendit compte de ces voyages dans une carte manuscrite probablement dessinée en 1568. Les accidents d'oléoducs, les fuites et suintements des puits et stations de pompage sont les causes principales de la contamination des cours d'eau et des sols par les hydrocarbures tout comme l'utilisation de réservoirs de stockage creusés dans le limon. Parcourue par le Transsibérien, cette zone est vouée à l'agriculture mécanisée. Le principal tributaire de l'Ob, l'Irtych, possède, même s'il apporte peu d'eau au fleuve, un vaste bassin de 1 593 000 km2, soit près de 54 % de la superficie totale[3]. Durant l’hiver, la Léna se couvre de glaces épaisses, qui pendant la période de la fonte forment souvent d… Le fleuve Amour. Lewis OWEN, La dégradation de la qualité des eaux était, jusqu'au début des années 1980, surtout localisée dans le cours supérieur de l'Ob et de l'Irtych, c'est-à-dire à proximité des lieux les plus peuplés et les plus industrialisés de la Sibérie occidentale. Il s’agit également du cinquième plus long fleuve de l’hémisphère Nord. Axe de transport majeur, il traverse un territoire situé au cœur de la Russie et présentant un environnement physique et humain extrêmement varié. https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ob&oldid=175908223, Cours d'eau dans la république de l'Altaï, Cours d'eau dans l'oblast de Novossibirsk, Page géolocalisable sans coordonnées paramétrées, Accessibilité : Graphique timeline sans alternative, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Lacs et cours d'eau/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Dans ce sens, les cours d’eau constituent et des fleuves immenses, et des petits ruisseaux. L'Ob, Russie À partir de sa rencontre avec le Vassiougan, l'Ob entre dans le domaine de l'immense taïga sibérienne. Un des affluents de rive droite, le Tom, traverse le Kouzbass, le plus important centre d'extraction du charbon en Russie et l'un des hauts lieux de la métallurgie et de l'industrie chimique. Il faut ainsi distinguer, d'une part, la longueur du cours d'eau qui porte le nom d'Ienisseï, d'autre part, la longueur du plus long cours d'eau de ce réseau hydrographique. Longueur (km) : … L'Ob (ou Obi) est l'un des plus grands fleuves d'Asie. Une bonne partie des marchandises transportées sur le fleuve transite ensuite par la route maritime du nord à travers l'Arctique. Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez en cadeau un ebook au choix ! Le bassin de l'Ob comprend plusieurs lacs, comme ceux de Novossibirsk ou de Zaïssan. L'Ob se présente comme un des plus longs cours d'eau du continent asiatique et du monde, toutefois les données statistiques concernant sa longueur totale peuvent fortement varier en fonction de la source considérée. Des forts furent installés, des règlements édictés à Tioumen en 1586, à Tobolsk en 1587, à Obdorsk en 1595, le lieu le plus septentrional atteint par les premiers explorateurs, enfin Tomsk en 1604[20]. À Barnaoul, l'Ob reprend une orientation occidentale, sa vallée s'élargit encore, mesurant entre 5 et 10 kilomètres de large avec une rive gauche plus escarpée que celle de droite ; son lit se complexifie (nombreux bras, présence de lacs) tandis que sa profondeur moyenne augmente. Un autre problème affecte le bassin de l'Ob par l'intermédiaire de son principal affluent l'Irtych Le cours supérieur de ce dernier (environ 30 % de sa longueur totale) se situe en Chine qui envisage, depuis 1997, la construction d'ouvrages conduisant à prélever une part importante des eaux de la rivière (au minimum 20 %) destinée à l'irrigation de ses territoires arides du nord-ouest[39]. Sur la carte : Repasse les fleuves en bleu. L'ambiguïté sur cet espace et sur le terme à employer pour le désigner conduit à son exclusion, dans presque toutes les sources, dans le calcul de la longueur du fleuve. Notre vocation est d'informer les internautes sur le monde et les populations qui y vivent, par le biais de fiches pays synthétiques, de statistiques, de cartes d'actualités, d'articles ponctuels, le tout dans divers domaines touchant l'humanité. Plus de 170 espèces d'oiseaux vivent sur les rives du fleuve et des rivières qui l'alimentent parmi lesquelles de nombreuses perdrix, oies, canards, tétras ou gélinottes[35]. À partir de sa rencontre avec l'Agan, le fleuve adopte une direction occidentale, reçoit de nombreux affluents de longueur moyenne : en rive droite, le Tromégan, le Liamine et le Nazym, en rive gauche, la Grande Iougan et le Grand Salym avant de confluer avec son principal tributaire, l'Irtych près de Khanty-Mansiïsk. Sa pente devient très faible et sa vallée s'élargit une nouvelle fois pour atteindre de 30 à 50 kilomètres alors que le lit principal du fleuve large d'un kilomètre lors des étiages peut atteindre trois kilomètres lors de la période des hautes eaux. . Carte geographique de l'Asie en français, Carte des pays d'Asie Chacun de ses bras reçoit des affluents, la Kunovat et le Kazym pour le premier nommé, la Synia et la Sosva du Nord pour le second. Le bassin de l'Ob compte plus de 1 900 rivières, dont la longueur totale atteint 180 000 kilomètres. Lire la suite, Dans le chapitre « La dualité de la Sibérie occidentale » Le bassin de l'Ob avant l'arrivée des Russes. L’Ob est le second plus long fleuve de Russie avec une longueur estimée à 5 410 km. Téléchargez des cartes régionales, des cartes de pays, des cartes de villes ainsi que des cartes de relief détaillées avec l'essentiel des informations géographiques.. Les cartes géographiques qui ciblent les accidents géographiques naturels. Ces basses températures régnant sur l'ensemble du bassin font que les eaux du fleuve sont prises par les glaces plusieurs mois par an. Il existe néanmoins des peuples non-slaves comme les Kazakhs essentiellement concentrés dans le bassin moyen de l'Irtych[26], les peuples turcophones Altaï et Chor dans les zones montagneuses méridionales[27], les Tatars sur le cours de l'Irtych, les Khantys et Mansis sur celui de l'Ob. consulté le 03 décembre 2020. La pollution des eaux de l'Ob et de ses affluents par les rejets industriels et urbains s'avère très grave et s'étend. Le héros folklorique cosaque, Ermak Timofeïévitch, mena une première expédition dans le bassin méridional de l'Ob, entre 1581 et 1586, prenant possession des terres au nom du tsar après avoir soumis les populations sibériennes[19]. À la fin du XIXe siècle, un ensemble de canaux qui utilisait la rivière Ket a été construit pour mettre en communication le fleuve avec l'Ienisseï, mais il a depuis été abandonné car n'étant pas compétitif par rapport au transport ferroviaire. L'Ob ou Obi (en russe : Обь) est un fleuve de Russie (dont le bassin versant, d'une superficie presque égale à 3 000 000 km 2, s'étend sur le territoire du Kazakhstan, de la Mongolie et de la Chine), le plus occidental des trois grands cours d'eau de Sibérie. Avec son long affluent, l'Irtych, le cours d'eau sibérien constitue une des plus longues artères fluviales du monde offrant un parcours de plus de 5 400 km. Cette dernière partie du cours commence après le confluent avec l'Irtych, l'Ob quittant sa direction occidentale pour s'orienter nord-nord-est jusqu'à Peregrebnoye avant d'adopter, après cette ville, une orientation franchement septentrionale. Si, en revanche, la source de son principal affluent, l'Irtych, est considérée comme le point de départ d'une artère fluviale Ob-Irtych, la longueur totale atteint 5 410 km (6 210 km avec l'estuaire)[2]. Les affluents (et sous-affluents) sont d'amont en aval (superficie du bassin, longueur, débit moyen)[13] : Très vaste, le bassin de l'Ob peut être divisé en trois zones climatiques. Son bassin hydrologique, représentant près de la moitié du bassin de la mer de Kara, couvre une superficie d'environ 2 975 000 kilomètres carrés. En fait, situées au nord du 60 e parallèle se trouvent les plus importantes masses d'eau du Canada. De l'amont vers l'aval se situent les agglomérations suivantes : Les activités agricoles et industrielles se sont très fortement développées dans le bassin de l'Ob durant la période soviétique. Informations, cartes et statistiques sur les populations et les pays du monde. Le bassin versant de l'Ob couvre au total une superficie d'environ 2 975 000 km2 ; cette aire inclut une zone steppique de 521 000 km2 si peu arrosée qu'elle ne donne lieu à aucun écoulement superficiel et donc ne vient pas renforcer le débit du fleuve[9]. Avec ces 4 200 km, il est le plus long en Afrique de l'ouest et le troisième en Afrique après le Nil et le Congo. Aujourd'hui, et malgré un certain repli dans les années 1990, Omsk, Novossibirk et Barnaul apparaissent comme des centres industriels majeurs. ; le fleuve Columbia en Colombie-Britannique. La superficie du bassin versant et le débit moyen des différents affluents de l'Ob disponibles sur ce, Les expéditions dans l'Arctique : exploration et études, Liste de fleuves dans le monde classés par continents. Le Niger est un fleuve d'Afrique de l'Ouest. Le cours inférieur du fleuve fut exploré dans la première moitié du XVIIe siècle, un tableau de la navigation de l'Ob du confluent de l'Irtych jusqu'à son embouchure édité en 1667. (Le territoire et les hommes) - Géographie, https://www.universalis.fr/encyclopedie/ob-obi/, EXPLORATIONS ET EXPÉDITIONS SCIENTIFIQUES, dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis. Les principaux polluants comprennent des nombreux composés organiques (des composés de pétrole, des phénols, des hydrocarbures polycycliques, du formaldéhyde, de l'aniline, des composés chlorés organiques, certaines amines, du naphtalène et ses dérivés, du dibutylphtalate et ses dérivés), de nitrate d'ammonium et d'azote ainsi que certains métaux lourds (cadmium, zinc, chrome, cuivre, etc.). Le fleuve Amour coule dans le nord de la Manchourie et au sud de la Sibérie. Complète les légendes. Si les affluents de l'Altaï écoulent de 10 à 20 l/s/km2, l'Ob, avant son confluent avec son principal tributaire, n'assure plus que 7 l/s/km2, puis dans la dernière partie de son cours moins de 5 l/s/km2. Les 5 principaux fleuves français sont : la Seine, la Loire, la Garonne, le Rhône et le Rhin. Pour rappel, l’Ob est partagé par la Russie, le Kazakhstan, la Chine et la Mongolie. OBV du fleuve Saint-Jean 3, rue de l'Hôtel-de-Ville, bureau 301 Témiscouata-sur-le-Lac (QC) G0L 1X0 Du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30: Téléphone: 418-899-0909 L'Ob est une voie de communication majeure pour la Sibérie occidentale même s'il n'est navigable que 190 jours par an en moyenne dans son cours supérieur et environ 150 jours dans son cours inférieur. L'Ob se déverse dans l'océan Arctique par l'intermédiaire du golfe de l'Ob, un bras de la mer de Kara d'environ 1 000 km de long (et dans lequel se déversent d'autres fleuves, comme la Taz ou la Pour). La Sibérie occidentale correspond au bassin de l'Ob, qui juxtapose deux situations antinomiques. L'Ob est le moins abondant des trois grands fleuves sibériens (Ob, Ienisseï et Léna) avec un débit moyen de 12 760 m3/s à Salekhard[18],[1] (la valeur maximale enregistrée étant de 42 800 m3/s, le chiffre minimum de 2 000 m3/s[14]). L'Orange, long de 2 160 kilomètres, est le plus long fleuve d’Afrique du Sud. 1. Colorie les mers en bleu. Une telle étendue multiplie les ressources minières, mais de telles distances ne peuvent qu'en contrarier la mise en valeur. En rive droite, au contraire, les cours d'eau ont la possibilité de développer de plus importants bassins hydrographiques, l'Ob reçoit successivement les apports du Tchoulym, de la Ket, du Tym, de la Vakh et de l'Agan ; le premier de ceux-ci développant un cours de 1 800 km et apportant près de 800 m3/s au fleuve[6]. Voici un panorama de quatre grands fleuves, d’Ouest en Est et la manière de les retenir. Situé en Russie, avec une longueur totale de 4 440 kilomètres, le fleuve Amour est donc l’un des plus longs fleuves d’Asie.Il est le résultat de la confluence de 2 fleuves: L’Argoun et la Chilka. Au-delà de l'apport du Tom, le cours d'eau sibérien passe d'une direction nord-est à une orientation nord-ouest et reçoit toute une série d'affluents.